Lettre à l'Ambassadeur d'Israël

    MENU    
Sefarad
Moïse
Ouvrages
Billets
Livres
Belsef
Print
Retour
A tous les membres de la Communauté Israélite de Kinshasa : je vous fais parvenir, pour information, le message que j'ai adressé à l'ambassadeur d'Israël au Congo relatant ma présence à la cérémonie de promulgation de la Constitution, ce 18 février, dans les jardins du Palais de la Nation.

COMMUNAUTE ISRAELITE DU CONGO
Kinshasa, le 18 février 2006

Monsieur l'Ambassadeur,

J'espère que le présent message vous trouvera en forme depuis notre dernière conversation téléphonique.
Je vous l'adresse pour vous faire part de la cérémonie qui s'est tenue ce jour à la Présidence de la République à Kinshasa.
En effet, j'ai été invité, en ma qualité de président de la Communauté Israélite du Congo, à assister à la promulgation, par le président de la République, de la Constitution qui va régir la 3ème République. Cette constitution, qui a été adoptée par le Parlement, a été votée par la population congolaise lors du référendum du 18 décembre 2005.
Plusieurs hôtes de marque étrangers assistaient à la cérémonie : Sassou Nguesso, président du Congo-Brazza et président 2006 de l'Union africaine, Thabo Mbeki, président de l'Afrique du sud, Louis Michel, Commissaire européen, le ministre angolais des Affaires étrangères, William Swing, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, ainsi que le facilitateur du Dialogue intercongolais Ket Masire et le médiateur du conflit congolais Moustapha Niasse.
Un millier d'invités représentaient les autorités locales centrales et provinciales, la société civile dont la Fédération des Entreprises du Congo (j'ai reçu aussi une invitation à ce titre-là), la société civile et les partis politiques.
Après la promulgation de la nouvelle constitution par le Président de la République, il a été procédé à la descente de l'ancien drapeau, et ensuite au remplacement de celui-ci par le nouveau drapeau. L'ancien drapeau étant celui de 1960, date de l'Indépendance, et le nouveau étant l'emblême du Congo entre 1964 (Constitution de Luluabourg) et 1971, lorsque Mobutu a imposé le drapeau du Zaïre.
Lors de son discours, le Chef de l'Etat a déclaré qu'à l'exception des élections qui seront bientôt organisées, les objectifs assignés à la transition ont été atteints de manière satisfaisante. Et que plus rien ne pourra retarder l'organisation des élections qui s'annoncent à l'horizon.
La manifestation de ce jour est une étape décisive qui vient d'être franchie, et cet événement marque la fin de la longue transition de 16 ans, amorcée par la maréchal Mobutu en 1990.
J'ai eu l'honneur d'être placé à la tribune principale, au côté du corps diplomatique, des délégations étrangères et des cadres supérieurs de la Présidence. Je considère que cet honneur est destiné à la Communauté Israélite que je représente, et par là même à l'Etat d'Israël. A l'issue de la cérémonie, j'ai salué le Président de la République et je l'ai félicité pour la politique qu'il mène pour le bien du pays et de sa population.

...

Vous trouverez en annexe quelques photos de la manifestation : arrivée du président, descente ancien drapeau, levée nouveau drapeau, les invités de marque et le défilé.

En espérant vous recevoir bientôt à Kinshasa, je vous présente mes salutations les meilleures et formule pour vous et votre famille des voeux de bonne santé.

Aslan Piha
Président de la Communauté Israélite du Congo

- Copyright © 2001-2010 Moïse Rahmani -
Google
sefarad.org moise.sefarad.org