COMMEMORATION DE LA DEPORTATION DES JUIFS DE RHODES ET DE COS

 

 

 

Comme chaque année, instituée par Josué Israël, hélas de santé défaillante et hospitalisé, (dommage que nul n’ait pensé à parler de lui) la commémoration de la Déportation des Juifs de Rhodes et de Cos, a eu lieu le dimanche 27 août à la Synagogue sépharade de Bruxelles.

J’ai été peiné de constater, qu’à l’exception du discours improvisé de Vico Lévy, descendant de Rhodesli, président du Keren Hayessod de Belgique, les autres orateurs n’ont pas jugé bon de mentionner la présence des déportés survivants.
Des remerciements furent adressés à certaines personnalités présentes, invitées à allumer une des six bougies rappelant le martyr des six millions de Juifs exterminés par les nazis. Il est regrettable que nul n’ait pensé à faire monter une rescapée pour allumer une des bougies, que le kaddish n’ait pas été récité par un survivant de la Shoah, ce qui aurait été la moindre des choses et que le El male rahamim n’ait pas été prononcé.

La question se pose : pourquoi avoir invité les miraculés d’Auschwitz si ce n’est pour entendre des discours d’autosatisfaction.


Albert Israël
Bruxelles

Retour au sommaire


- Copyright 2006: Mose Rahmani -