Logo sefarad.org

Milantia Bourla Cortes

Irvin Yalom - Le problème Spinoza - Le Livre de Poche (04/04/2014)


par Milantia Bourla Cortès
    MENU    


INDEX
HUMEURS LITTERAIRES
LU POUR VOUS

PRECEDENTE Page

SEFARAD.org

LOS MUESTROS

AIDEZ-nous

Irvin  Yalom 

Le problème Spinoza

Le Livre de Poche

 

 Milantia Bourla Cortes

Bien plus qu’un roman, ce récit est  un trésor de culture. Irvin Yalom par son talent de conteur  et son savoir pédagogique, met à la portée de tous  la base de la  pensée  de Spinoza.

Star aux Etats- Unis depuis longtemps, auteur de best-sellers, Yalom, (né en 1931 et qui a grandi dans un quartier noir  où seule sa famille était juive) est professeur de psychiatrie à l’université de Stanford. Il  a obtenu  en 2002 le prix Oscar Pfister .

 

Après plusieurs essais , et avec sa capacité de narrateur et d’ historien, il publiera   des essais sur Schopenhauer , Nietzche, Epicure    se mélangent  les  grand thèmes de la philosophie et de la psychanalyse .

Il nous livre aujourd’hui «  le  Problème Spinoza ».


Alors quel est ce problème ? En fait celui d’un Allemand  nazi  qui s’appelle Alfred Rosenberg. Cet homme déteste les Juifs. Cette haine, cette aversion  envers ce peuple est  pour lui épidermique. Et le  grand problème existentiel  de  cet horrible  Rosenberg est  qu’ il  ne  comprend pas  comment un auteur allemand  qu’il vénère tel que Goethe considère comme un génie,  ce philosophe Baruch Spinoza  est  juif.

D’un  rythme soutenu, à la façon d’un polar,  dans la  vivacité des dialogues, l’auteur  entrelace les vies du philosophe Baruch Spinoza et de l’idéologue nazi Alfred  Rosenberg .Par un jeu d’acteurs et en jonglant avec des époques différentes, nous sommes plongés d’Amsterdam à partir de 1656  à  l’Estonie de 1910. On passe de l’un à l’autre de façon très  subtile .

On démarre en 1632 dans un climat de grande tolérance qui est   l’Age d’or des Provinces-Unies , où naît dans le quartier juif d’Amsterdam, Bento  de Espinosa dit  Baruch SPINOZA , issu d’une famille juive portugaise fuyant l’ Inquisition  .

Ce   penseur libéral  sera  suspecté par des fanatiques juifs  de se détacher  de l’orthodoxie juive en  mettant  en doute les dogmes de la religion juive. En 1656 Spinoza est excommunié pour avoir blasphémé les Ecritures.

Il faut savoir que ce grand savant est l’inventeur d’une Ethique  de la joie dont sa grande thèse théorique sera qu’il n y a qu’une seule substance, infinie et unique,  Dieu, qui  se confond avec le monde.. Et cela dérange.

 

Quant à Rosenberg né dans l’empire Russe en 1893, il fuit la révolution bolchevique et arrive à Munich en 191 ., De là en épousant les doctrines raciales d’Eckart, il sera présenté à Hitler et devient un des théoriciens du nazisme. Hitller le nommera  ministre du Reich et Rosenberg obtiendra en  1940  la charge à laquelle  il tenait tant, celle de  la confiscation des œuvres d’art et des bibliothèques volées aux Juifs à travers l’Europe .

 

Ainsi, telle est la trame de ce roman-fiction . D’un coté Spinoza, considéré par la suite comme le prince des philosophes et de l’autre, le nazi  Rosenberg, qui fera tout pour être le premier à dépouiller la fameuse bibliothèque de Spinoza .

 Il faut pas du tout appréhender la difficulté.  Le texte est clair, accessible à la compréhension de la philosophie de Spinoza qui nous offre  en plus  de grand moments d’introspection.

 C’est juste dommage que l’auteur ne s’attarde pas à nous relater un peu plus  l’exil et le cheminement de ces Juifs marranes si peu connus.

 D’une très grande érudition,  Yalom nous offre un monument de culture  qui n a pu se construire  que par la brillance d’un très grand thérapeute.

Pour ceux qui veulent en savoir beaucoup sur cette période dans les provinces Unies , je vous invite à lire l’ouvrage très documenté de Henry Mechoulan, un document exceptionnel  qui est : Amsterdam au temps de Spinoza ( argent et liberté )  aux éditions : Berg International . Travail extraordinaire réalisé par  un maitre du judaïsme sépharade.

 

Milantia Bourla Cortes


- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2016