Les Juifs du Soleil - Portraits de Sepharades de Belgique
A Julia et Sacha, mes petits-enfants,  nés en Belgique d'une Juive du soleil.
A tous ceux  à venir, be ezrat Hachem,  sang de mon sang, chair de ma chair, mon espérance, mon devenir.


Prologue
sommaire
Histoire
Shalom
La
Les
Presentations
Commander
Prologue
Table de matières
Un peu
d'histoire
Remerciements
La presse en parle
Les lecteurs
nous écrivent
Presentations
publiques
Où le
commander

Achevant sa trilogie initiée avec « Rhodes, un pan de notre mémoire », continuée avec « Shalom Bwana, la saga des Juifs du Congo », avec « Les Juifs du Soleil, portraits de sépharades de Belgique » Filipson Editions, Bruxelles, Moise Rahmani pose un regard amoureux sur la communauté sépharade de Belgique et, à travers quelques portraits, en illumine les diverses facettes.

Enrichi de multiples photos, cet essai nous éclaire sur une des composantes essentielles du yichouv belge. A travers l’histoire de certains, c’est un pan de l’Histoire du XX e siècle que l’auteur qui se qualifie volontiers de troubadour de la mémoire, nous livre.

Mémorialiste, amant de sa communauté, Moïse Rahmani n’en finit pas de nous étonner.

Voici quelques passages tirés de la préface et de l’avant-propos qu’André Chouraqui et Julien Klener ont bien voulu consacrer à cet ouvrage.

Le nouveau volume que Moïse Rahmani publie enrichit son œuvre déjà abondante. Son livre: Les Juifs du Soleil, Portraits de Sépharades de Belgique, s’inscrit dans la longue tradition de l’orientalisme hébraïque, nourri du prophétisme et du messianisme qui constituent l’essence de la Torah, de toute la Bible et des religions qui en sont nées, en leurs multiples confessions.
Leur réconciliation fera suite à de mortelles disputes pour donner naissance à l’humanité du troisième millénaire. Celle-ci réalisera enfin les promesses du judaïsme, du christianisme, de l’islam, celle d’un humanisme qui s’accomplit, nourri des traditions de la Bible et du judaïsme non seulement belge mais d’Israël en s’ouvrant à l’univers entier.

André Chouraqui


Lisez donc ce livre et emplissez-vous de nostalgie délicieuse, d’émerveillement admiratif, mais sachez pendant vos retrouvailles du temps oublié, que continue sous vos regards la quête inébranlable d’un monde meilleur, racine même de la condition juive.

Par la qualité de son auteur, par la chaleur et l’intérêt de sa communication, ces pages permettent ainsi à chacun d’avancer dans la connaissance de lui-même.

Julien Klener
Président du Consistoire Central Israélite de Belgique