Pour plus de détails, cliquez sur l'image - Do you want to see more details? Just click on the picture!

Remerciements

Remerciements

Chaque Sépharade de Belgique, comme tout être humain, a une histoire – la sienne - à raconter et à faire partager. C’est une véritable bibliothèque. Il fallait jeter son dévolu sur certaines personnes. Le choix de celles-ci est donc purement personnel et forcément arbitraire.
Beaucoup des interviewés sont originaires de Rhodes et viennent du Congo. C'est mon mileu d'origine et je lui ai fait la part belle ce qui n'enlève rienn, bien entendu, de leur importance aux autres composantes – nombreuses et variées – de ce milieu sépharade.
.
Je n’ai pas voulu non plus donner la parole aux enfants nés en Belgique à l’exception de quelques-uns, nés avant-guerre et issus de notre immigration et pourtant il y a matière. Ce sera, si D.ieu le veut, l’objet d’une prochaine étude.

J’ai interrogé un nombre important de personnages que je cite dans cet essai. Sans eux la rédaction de cet ouvrage aurait été impossible. Originaires de Belgique, du Congo, d’Egypte, de Grèce, d’Irak, d’Iran, d’Israël, d’Italie, du Liban, du Maroc, de Rhodes, de Syrie, de Turquie. Les personnes qui m’ont fait l’amitié de répondre à mes questions sont les Grands Rabbins Chalom Benizri, Albert Guigui, Moïse M. Levy, les Rabbins Albert Dahan, Menahem Hadad, Samuel Pinson, Mesdames Mimi Angel, Nina Ariel, Margot Benrubi, Odette Beser, A Rivka Cohen, Sabine Missistrano, Estelle Sasson, Germaine Zaccaï, Baron Georges Schnek, Messieurs Albert Almeleh, Salomon Benizri, Santo Franco, Joseph Hassid, Elie Hasson, Robert Hasson ZL, Raymond Ingber, Albert Israël, Jacques S. Israël, Marco Lévy, Ezra Marcos, Albert Mergian ZL Daniel Natan, Nosratabadi, Lazard Perez, Yossi Prezdborski, Arié Renous, Maurice Renous, Michel Rozenberg, Henry Sasson, Albert Sephiha, Robert Tabbouche et Joseph Taché. Qu’ils soient tous ici remerciés et que les autres, tous les autres dont la saga est à conter, ne m’en tiennent pas rigueur.

A l'exception de celles de Messieurs Elie Hasson et Arie Renous, toutes les interviews ont été filmées. Une copie de ces enregistrements sera déposée au Musée Juif de Belgique et une à la Fondation de la Mémoire Contemporaine, tous deux à Bruxelles, ainsi qu'au Beth Hatefusoth, le Musée de la Diaspora à Tel Aviv.

Ma reconnaissance s’étend à la Communauté Sépharade de Belgique, communauté vivante et chaleureuse, issue d’horizons divers, avec son particularisme et ses composantes. C’est un des piliers sur lequel repose le judaïsme belge, je suis un des siens et elle fait partie de ma vie.

Ma gratitude va à A. Rivka Cohen pour ses relectures minutieuses et ses suggestions avisées, à Pierre Cozzi pour ses remarques et au Rabbin Yaakov Spitezki pour ses conseils en ce qui concerne la partie consacrée aux fêtes juives.

Un merci tout particulier à mon éditeur et ami Marc qui a cru en cette aventure

Merci encore et surtout à ma femme et à mes filles, à mes petits-enfants qui ont supporté la gestation et l’accouchement de cet ouvrage, période toujours difficile.