GILAD ! ELDAV ! EHUD ! 16 juillet 2006

    MENU    
Sefarad
Moïse
Ouvrages
Billets
Livres
Belsef
Print
Retour
GILAD ! ELDAV ! EHUD !

Trois soldats kidnappés en Israël et retenus loin de chez eux... Nous pensons à eux et formulons les voeux de les voir rentrer rapidement sains et saufs auprès de leurs familles.

Nous pensons aussi avec tristesse et compassion aux familles cruellement éprouvées par le décès de leurs enfants, mère, père, frères ou grand- parent tombés à Sderot, Kyriat Shmona, Tiberiade, Haïfa ou ailleurs.

Nous sommes de tout coeur avec les Israéliens qui sont déterminés à se protéger et qui rappellent à tous leurs voisins leur souhait de vivre en paix, à leurs côtés, mais dans leur Etat juif, souverain et reconnu.

Le Comité vous invite tous à prendre part à la prière récitée par le rabbin Shlomo Bentolila mardi 18 juillet 2006 à 19 heures, à la synagogue Beit Yaacov de Kinshasa, en solidarité avec Israël.

Veuillez trouver en annexe un message du 1er ministre israélien

Message du Premier ministre de l’Etat d’Israël/B>

Propos du Premier ministre Ehud Olmert au début de la réunion du Cabinet, ce jour (dimanche) 16 juillet 2006, suite à l'attaque de missiles contre Haïfa (8 morts et 50 blessés), et aux attaques des derniers jours (16 morts et des centaines de blessés)

« C’est une matinée très difficile pour nous tous. Les rudes coups portés à Haïfa font suite aux attaques meurtrières contre des centres habités de tout le pays. Ces attaques ont pour but de porter atteinte à des civils, parce qu’il s’agit d’une guerre criminelle du Hezbollah contre Israël et ses habitants. Au nom du Cabinet et du peuple d’Israël, je tiens à exprimer mes condoléances aux familles des soldats de Tsahal et des civils qui ont été tués, et à assurer de mes meilleurs vœux de plein rétablissement ceux et celles qui ont été blessés, y compris les kidnappés et leurs familles.
Il y a quelques jours, l’Etat d’Israël était attaqué par le nord. Cette attaque fait suite à l’attaque terroriste lancée depuis la bande de Gaza. Dans les deux cas, elles ont eu lieu sans aucun motif et elles sont majoritairement dirigées contre des civils israéliens innocents, à l’intérieur du territoire souverain d’Israël. Tant au nord qu’au sud, aucune entité régionale ou internationale n’a formulé la moindre plainte concernant la présence d’Israël sur un territoire dont la souveraineté serait matière à litige. L’Etat d’Israël ne peut admettre cet état de choses. Nous n’avons aucun intérêt à porter atteinte aux peuples palestinien et libanais et nous ne le voulons pas. Nous voulons mener une existence tranquille dans des rapports de bon voisinage.

A mon grand regret, il en est qui ont mal interprété notre aspiration à vivre en paix. Nous n’avons pas l’intention de céder à ces menaces. Nous savons que beaucoup d’épreuves nous attendent encore. Nos ennemis tentent de désorganiser la vie en Israël, mais ils n’y parviendront pas. La population est forte et unie dans ce combat.
Tant au nord qu’au sud, la détermination dont a fait montre la population joue un rôle important dans la puissance de l’Etat d’Israël, et nous en sommes très fiers. Nous devons faire preuve de patience et de retenue. Ce combat n’est pas soumis à une astreinte de temps ; c’est une lutte quotidienne, et le Gouvernement israélien, ainsi que la population, continueront à faire preuve d’autant de sérénité, de détermination et de clairvoyance que nécessaire. Notre combat est moral et juste et aucun peuple du monde libre n’aurait agi comme nous l’avons fait.
Le Gouvernement est prêt à apporter une assistance immédiate aux habitants du nord du pays, dans tous les domaines. Des représentants du Gouvernement, à tous les niveaux, ont pour instruction d’élaborer un plan d’assistance sociale et économique. Durant toute l’opération, un comité interministériel de Directeurs Généraux, présidé par Ra’anan Dinur, Directeur Général du Bureau du Premier ministre, fournira toute l’assistance nécessaire aux habitants, en coordination étroite avec le Ministère des Finances. Les décisions que nous avons à prendre sont difficiles et complexes. Mon gouvernement est déterminé à continuer de faire tout ce qui est nécessaire pour atteindre nos objectifs. Rien ne nous en détournera, quelles que puissent être les conséquences sur nos relations à la frontière nord et dans la région.
En conclusion, je tiens à dire au Ministre de la Défense, Amir Peretz, au Chef-d’Etat-Major, le général Dan Halutz, au Préfet de Police, Moshe Karadi, et à tous les membres de Tsahal et des services de sécurité, que je suis fier de vivre dans un Etat qui a une telle armée et de tels services de sécurité. Continuez la lutte sans hésitation, le peuple d’Israël tout entier est derrière vous. »

- Copyright © 2001-2010 Moïse Rahmani -
Google
sefarad.org moise.sefarad.org