Sommaire

.......

suivant

Photos en bas de page "de Kinshasa à Lubumbashi" et pages suivantes

Portail:République démocratique du Congo
Pour en savoir plus
sur la R. D. Congo

Compte rendu de voyage en République Démocratique du Congo :

Le Hesed, une association de Chrétiens amis d'Israël qui œuvre pour l'amitié entre Chrétiens et Juifs ainsi que pour une meilleure image d'Israël, tant en Afrique qu'en Europe et les Assemblées de Dieu (Eglises chrétiennes) ont organisé du 12 au 21 juin un voyage en République Démocratique du Congo.
Etaient invités, le Grand Rabbin de Bruxelles Albert Guigui, Moïse Rahmani de l'Institut Sépharade Européen et le Dr Efraim Laor d’Isra'Aid de Tel Aviv.

La délégation est  reçue par le Président de la Communauté israélite du Congo, Consul honoraire de l’Etat d’Israël à Kinshasa, Monsieur Aslan Piha et  le Président de la Communauté des Assemblées de Dieu du Congo, le Pasteur Israël N’Sembe.

Deux conférences étaient au programme : L'actualité du message biblique par le Grand Rabbin, et un panorama sur l'histoire des Juifs au Congo, par Moïse Rahmani. Ce dernier, souffrant, n'a pu se rendre, hélas, en Afrique et son propos a été diffusé par vidéo.

La synagogue de Kinshasa était pleine à craquer. Plusieurs dizaines de personnes, en majorité congolaises venus écouter les conférenciers.

Après l'allocution de bienvenue de Monsieur Aslan Piha, la vidéo de l'exposé de Moïse Rahmani est projetée. Le Grand Rabbin de Bruxelles, le Rav Albert Guigui, prend ensuite la parole pour entretenir les convives sur l’actualité du message biblique.

Son exposé est suivi très attentivement.

Le Dr Eric Mulumba Zozo, du Hesed, clôturant la soirée, rappelle l'importance de l'amitié entre Juifs et Congolais et la nécessité d'implanter au Congo, à Kinshasa et à Lubumbashi,  un Centre culturel pour l'amitié judéo-congolaise, frère cadet de celui déjà constitué à Bruxelles.

Une séance de signatures suit cette remarquable conférence. La recette de la vente des livres est offerte par les deux conférenciers au profit du Hesed afin de jeter les premières bases de ce Centre destiné à renforcer les liens entre les peuples juifs et congolais (et, au delà, africains) et à raffermir la coopération entre le Congo et Israël. Un somptueux cocktail clôt cette soirée ô combien intéressante.

La délégation s'envole pour Lubumbashi et est accueillie à son arrivée par Méïr Lévy et le pasteur Guy Amani. Elle se rend immédiatement à la synagogue, ce lieu de mémoire pour tous les Juifs du Congo. Ce sanctuaire frémit encore de l'âme de ceux qui l'ont fréquenté. Ces centaines, ces milliers de Juifs, avec à leur tête Moché Méïr Lévy, z"l, Grand Rabbin du Congo, du Rwanda et Burundi, diplômé du Séminaire rabbinique de Rhodes, arrivé au Congo en 1937 et  qui exerça son ministère durant plus de cinquante ans, peuplent en esprit ce haut lieu du judaïsme africain.
Un intense moment de recueillement pour ces visiteurs. Le Grand Rabbin Guigi nous confie son émotion en imaginant cette synagogue bondée lors des offices religieux.... Il perçoit les visages de parents et grands-parents de ceux qu'il côtoie aujourd'hui à Bruxelles.

Seconde étape le cimetière où reposent tant des nôtres. Grâce à nos amis Vico Lévi et Léopold Mulongo Finkelstein dont le père repose à Lubumbashi, le Beth Hahayim est très bien entretenu. Kol hakavod.
Le Grand Rabbin fait une prière générale pour les défunts. Il s'incline et dépose au nom de leurs enfants, cette petite pierre qui montre qu'ils ne sont pas oubliés, sur les sépultures d'Inès Rahmani, née Souèry, de Victor Hasson, le Papa de mon "frère" de kaddish Alberto et de Ricca , d'Aslan Piha, le grand-père de notre Aslan du Congo et de Renée Maravent, une amie de jeunesse d'Inès Rahmani. Non que les autres soient oubliés, loin de là : une oraison pour tous ceux qui dorment leur dernier sommeil dans cette belle terre africaine est récitée. L'émotion étreint tous les participants à ce pieux hommage.
Moïse Rahmani, qui n'a pu faire le déplacement, est un peu apaisé car, par rabbin interposé, il a pu répéter à sa maman qu'elle était toujours et à jamais présente en lui.

Le lendemain matin la délégation est reçue par le Gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe et en début d’après-midi par le consul de Belgique au Katanga. En début de soirée, la synagogue de Lubumbashi déborde, trois cents, quatre cents personnes, en majorité congolaises venues assister à la conférence. Le Gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe et le Consul de Belgique rehaussent de leur présence cette soirée. Le Pasteur Joseph Bondo Kasongo présente l'orateur. Un bref message de Moïse Rahmani sur l'importance de ce Centre Cultuel Judéo-Congolais suit l'intervention du Grand Rabbin Guigui et comme à Kinshasa la soirée est clôturée par le Dr Eric Mulumba Zozo.

La logistique sur place avait été assurée de manière parfaite par Aslan Piha, Président de la Communauté de Kinshasa, le Pasteur N’Sembe Président de la CADC et par Méïr Levy et le Pasteur Guy Amani, à Lubumbashi. Qu'ils en soient ici sincèrement remerciés.

Moïse Rahmani

 

Synagogue de Kinshasa Le 13 JUIN 2012

Sommaire

.......

suivant